mercredi 6 septembre 2017

Sur la route, de Jack Kerouac



Titre : Sur la route
Auteur : Jack Kerouac
Éditeur : Folio

Parution : 1957
Prix : 8€80



4ème de couverture : 

"Sur la Route" est le livre clef de la beat generation. C'est le récit des errances de l'auteur (Jack Kerouac porte le pseudonyme de Sal Paradise) sur les routes américaines. Voyageant en auto-stop, logeant chez qui l'accepte, partageant femmes et alcool avec des amis d'un jour, Kerouac s'abandonne à la loi du hasard, à la recherche d'une fraternité réelle. "Sur la route" est le compte rendu de cette quête, de ses moments d'euphorie, mais aussi de ses passages à vide et ses échecs.


Première phrase : 

" J'ai rencontré rencontré Neal pas très longtemps après la mort de mon père... "


Ce que j'en pense : 

     J'ai eu du mal à lire ce livre, et voici pourquoi : si vous l'avez déjà ouvert ou même déjà lu, vous aurez remarqué que les 500 pages du bouquins ne contiennent pas un seul paragraphe, pas un seul chapitre. Tout est écrit d'un seul bloc, comme le rouleau original ( tapuscrit ) sur lequel Kerouac a écrit son roman d'une seule traite. Ça en fait donc une lecture éprouvante, car j'aime assez faire des pauses aux paragraphes, et aux chapitres quand c'est possible. Ici, rien de cela, il faut le commencer et ne pas lâcher prise. 

     J'ai arrêté deux fois ma lecture pour lire quelque chose de plus facile entre temps, car je ne m'amusais vraiment pas au début. Finalement, un peu avant le milieu, j'ai été prise par l'histoire et j'ai tourné les pages beaucoup plus vite. Et je l'ai terminé, très contente de moi car beaucoup de personnes avec qui j'en avais parlé m'avaient dit l'avoir abandonné. Je pense qu'il faut vraiment s'adapter au rythme du livre, ce qui n'est pas facile, mais une fois que c'est fait je n'ai plus remarqué le style compact. 

     Je ne saurais pas vraiment vous commenter l'histoire, si ce n'est que vous dire que l'on assiste aux différentes traversées des Etats-Unis qu'a fait Kerouac entre 1947 et 1951. Ses voyages sont vraiment fous, même complètement barjos. Et il l'est lui aussi, dans un sens. Il fait des deux premiers seul, et les deux suivants accompagné de Neal Cassidy, un écrivain américain. Dans la version retravaillée par Kerouac et publiée en 1957, l'auteur transforme Neal en le personnage de Dean Moriarty, mais j'ai lu une édition qui reprenait le rouleau original, dans lequel le personnage porte le nom de la personne qui a existé réellement. 

    Sur la route raconte les déboires de jeunes qui sillonnent les USA en quête de liberté, de femmes et de bonheur. C'est la Beat Generation. Rien de se passe jamais comme prévu, et de toutes façons ils ne prévoient jamais leur voyage au détail près. Je dois le dire : ce livre est un gros bordel. Les personnages se mélangent tous, Kerouac en décrit des dizaines alors c'est compliqué de se rappeler de qui est qui. 

    C'est un livre qui vaut vraiment le coup, si vous avez le courage de vous lancer. Il faut vraiment s'accrocher, c'est sûr, et si moi j'ai fini par me prendre au jeu, je ne garantis pas que ce sera le cas pour vous également. Alors, si vous avez prévu de le lire, je vous souhaite bon courage !


Ma note :




Lizie 

2 commentaires:

  1. Jack Kerouac. Sur la route. Beat generation. ♥ Je suis dingue de ce mouvement littéraire et de ses protagonistes. Du coup, je suis heureuse qu'il t'aie plu ! **

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse que l'on ait quelque chose en commun !

      Supprimer